Les Conseillers municipaux des 36 communes réunis en assemblée

Ils étaient environ 200 à répondre à l’invitation de Claude Sturni jeudi 19 avril à Brumath, pour une soirée organisée en deux temps. Le président et les vice-présidents ont tout d’abord fait état de l’évolution de plusieurs gros dossiers :

  • Jean-Denis Enderlin a présenté un budget 2018 sérieux, maîtrisé et dans le respect du pacte de confiance et de solidarité. Il a évoqué une pression fiscale stabilisée, une ambition élevée quant au programme d’investissement, des perspectives (encore) favorables (grâce à la création de la CAH) en matière de dotation de l’Etat et une trajectoire financière saine et en phase avec les objectifs de la CAH ;
  • Les rythmes scolaires du domaine de Sylvie Hanns ont été l’occasion d’annoncer que la CAH et toutes les communes avaient sollicité le retour à la semaine de 4 jours, la demande en augmentation pour l’accueil périscolaire, une nouvelle politique tarifaire pour le périscolaire (plus simple et lisible pour les familles), l’ouverture prochaine de deux nouvelles structures à Batzendorf et Schweighouse-sur-Moder ;
  •  Etienne Wolf a présenté le projet de Plan local de l’habitat intercommunal. Un état des lieux a été engagé sur tout le territoire et aboutira à une stratégie territoriale d’ici fin 2019 en matière de logement et tenant compte des besoins de chacun ;
  • Les mobilités pour lesquelles Claude Sturni a annoncé là aussi le lancement d’une démarche à l’échelle de l’agglomération pour promouvoir les mobilités actives, intégrer les notions d’environnement, développer la sécurité routière, l’accessibilité des PMR, le stationnement (notamment aux abords des 7 gares du territoire) ;
  • Le déploiement du Très Haut Débit, détaillé par Jean-Luc Netzer qui a rappelé l’importance de cet énorme projet en matière d’attractivité du territoire et d’égalité d’accès à Internet pour tous les habitants et entreprises de la CAH. La fibre est en cours de déploiement et l’ensemble de la CAH sera équipée d’ici 2025, grâce à un budget de la collectivité de près 5,6 millions d’euros.

La soirée s’est poursuivie par des sujets nouveaux, en lien avec les compétences de l’Agglomération, des pistes d’interactions potentielles entre communes, ou encore des initiatives originales… sujets sur lesquels l’ensemble des élus, après avoir bénéficié d’une courte présentation, ont été amenés à s’exprimer à l’occasion d’ateliers.

La politique jeunesse : Isabelle Dollinger est revenue sur le RDV de la jeunesse organisé le 7 avril dernier et qui a réuni 300 jeunes autour d’une journée de concertation et d’échanges sur leurs préoccupations (déplacements, loisirs, engagement, …). Mais quel est le point de vue des élus du territoire sur ces questions ?

La Fête du territoire : les grandes lignes de cet événement ont été présentées par Jean-Daniel Schell. La manifestation se déroulera le 16 septembre prochain à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Elle visera à valoriser les atouts des 36 communes, à mieux faire connaître l’Agglomération aux habitants et les faire se rencontrer autour d’un moment festif. Où organiser la Fête ? quelles animations imaginer… ? voilà le type de questions posées aux élus pour enrichir la réflexion.

Françoise Delcamp a abordé la problématique de l’accueil des camping caristes, un projet jugé prioritaire du fait de ses conséquences positives potentiellement sur toutes les communes de l’agglomération. L’idée était de réfléchir à 3 types d’accueil pour bien mailler le territoire : des aires d’étape pour plusieurs jours, de l’accueil à la ferme avec France Passion, des places de stationnement pour un arrêt visite. L’atelier interrogeait les élus sur les sites qu’ils considèrent comme pertinents dans leur commune ?

Enfin, le dernier thème, animé par Claude Sturni visait à s’interroger sur les pistes de coopération culturelle entre les communes (Entre les musées, autour de l’enseignement musical, de la lecture publique ou encore du spectacle vivant).

Les élus ont ensuite partagé un moment de convivialité et d’échanges, durant lequel ils pouvaient également prendre connaissance des résultats de leur contribution précédente en novembre dernier autour du Projet de territoire, désormais défini.