Logo de la Communauté d'Agglomération de Haguenau

Communauté d'Agglomération de Haguenau

Les projets des territoires

LE PROJET DE TERRITOIRE

Le Conseil communautaire a approuvé son Projet de territoire, le 8 février 2018. Ce projet fondateur comporte deux volets :

  • la « Vision 2030 », qui fixe une ambition stratégique, un cadre de réflexion et d’action.
  • un « Agenda 2018-2020 » qui énonce les priorités opérationnelles.

La Vision 2030 est le volet stratégique du Projet de territoire. Cette projection, qui s’appuie sur un diagnostic partagé des forces, faiblesses, menaces et opportunités du territoire, vise à donner un cadre de réflexion, d’orientation et d’action à l’ensemble des acteurs, publics et privés. Elle vise également à initier une dynamique d’alliance et de partenariats. Voici les 6 axes stratégiques qui ont été retenus :

  • Un territoire numérique, créateur de richesses, ancré dans l’industrie et les activités d’avenir
  • Un territoire reconnu pour la qualité de ses compétences, de ses formations, et de son potentiel d’innovation
  • Un territoire ouvert sur tous les réseaux, avec trois mots clefs : très haut débit, interconnexion et mobilité
  • Un territoire « écrin de verdure » qui offre un cadre de vie exceptionnel dans l’un des espaces les plus denses et dynamiques d’Europe
  • Un territoire qui attire par sa politique culturelle et fait rayonner son identité rhénane et sa position au coeur de l’Europe
  • Un territoire solidaire entre les communes membres et ouvert aux coopérations avec ceux qui l’entourent.

 Téléchargez le projet de territoire 


LE TRÈS HAUT DÉBIT

Dès 2017, les maires et les élus communautaires ont pris la décision de confier à la Communauté d’Agglomération la politique « Aménagement numérique » qui recouvre notamment le déploiement du réseau très haut débit sur l’ensemble du territoire de notre Agglomération.
Il ne s’agit pas seulement d’un transfert de compétence puisqu’en vertu du Pacte financier qui a été adopté l’an dernier, c’est la Communauté d’Agglomération, et non plus les communes, qui prendra à sa charge l’important effort financier que requiert l’arrivée du très haut débit dans les tous les foyers.

Le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN) initié par la région Alsace et les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin prévoit le déploiement d’un réseau Très Haut Débit dans tous les foyers et entreprises d’Alsace avec un double objectif d’aménagement du territoire et de développement économique. Il s’agit de :

  • favoriser le déploiement des réseaux THD en complément des déploiements privés
  • réaliser un Réseau d’Initiative Publique (RIP) à l’échelle de l’Alsace, afin d’éviter la fracture numérique

Dans ce cadre, une Délégation de Service Public (DSP) a été mise en place dès 2015. La société concessionnaire créée à cet effet, « ROSACE« , est chargée de toutes les tâches liées au réseau Très Haut Débit :

  • Elle porte les études, réalise les travaux, assure l’exploitation et la commercialisation
  • Elle apporte aussi un financement

Le réseau Très Haut Débit repose sur une architecture exclusivement en fibre optique jusqu’à l’habitant, en anglais « Fiber To The Home » (FTTH). Le déploiement se fera en 2 tranches :

  • Une tranche ferme où l’offre internet n’est disponible qu’en ADSL (réseau téléphonique)
  • Une tranche conditionnelle où l’offre internet existe également sur un réseau câblé avec un minimum de 30 Mbit/s.

Dans un premier temps, seront raccordées les communes déficitaires en débit internet (là où plus de 50% des prises téléphoniques ont un débit internet inférieur à 2 Mbit/s) puis seront raccordées les autres communes de la tranche ferme où n’existe pas aujourd’hui de réseau câblé proposant un débit internet d’au-moins 30 Mbit/s.
Ainsi, dans la Communauté d’Agglomération de Haguenau, le calendrier de déploiement est le suivant :

  • 2017 : Bitschoffen, Dauendorf, Neubourg, Engwiller, Kindwiller, Uhlwiller, Urhwiller.
  • 2018 : Berstheim, Hochstett, Huttendorf, Mommenheim, Morschwiller, Ohlungen, Olwisheim, Wittersheim
  • 2019 : Batzendorf, Bernolsheim, Donnenheim, Krautwiller, Kriegsheim, Niederschaeffolsheim, Rohrwiller, Rottelsheim, Wahlenheim, Wintershouse
  • 2020 : Brumath
  • 2021 : Bilwisheim, Kaltenhouse, Mittelschaeffolsheim, Schirrhein, Schirrhoffen

Les communes où un réseau câblé existe (tranche conditionnelle) ne font pas encore l’objet d’une planification.
Il s’agit des communes de : Bischwiller, Niedermodern, Oberhoffen-sur-Moder, Val de Moder, Scheighouse-sur-Moder

Grâce à un débit symétrique et garanti d’au-moins 100 Mbit/s, les habitants et les entreprises accèderont à de nouveaux espaces numériques, au télétravail, aux hébergements de données à distance, à de nouveaux services en domotique (surveillance, assistance aux personnes…), sans oublier la télévision très haute définition, la vidéo à la demande ou les jeux en ligne, etc.

Plus d’informations sur le projet « Rosace » : Site Rosace 

La ville de Haguenau, y compris dans les quartiers de Marienthal et de Harthouse, ne sont pas concernés par le projet « ROSACE » car ils bénéficient d’une initiative privée en terme de réseau THD. En effet, Orange déploie un réseau THD FTTH à Haguenau.

Plus d’informations sur le Très Haut Débit à Haguenau : Carte de couverture


LE PROJET TERRITORIAL DE LA JEUNESSE

Dès 2017, la volonté politique a été de doter le territoire d’une compétence Jeunesse intitulée : « Coordination, accompagnement et animation d’actions en faveur de la Jeunesse ».

La Communauté d’Agglomération de Haguenau s’est donc engagée dans la définition et la mise en œuvre d’un Projet Territorial de la Jeunesse (PTJ), construit sur la base d’un diagnostic partagé, des particularités du territoire, d’une réflexion et d’une démarche partenariales.

Un diagnostic jeunesse territorial a été réalisé en 2017 à l’échelle de l’agglomération, afin d’identifier ses forces, ses faiblesses et ses besoins en matière de jeunesse.
Cette démarche est le fruit d’un travail collaboratif réalisé avec les acteurs associatifs, les partenaires institutionnels et la commission communautaire « animation-jeunesse » composée d’élus du territoire.

Ce diagnostic a été enrichi par l’organisation, au printemps 2018 du « Rendez-vous de la jeunesse », dont les principaux objectifs étaient de recueillir la parole des jeunes, mettre en lien jeunes et acteurs de la vie publique, travailler et construire ensemble le contenu de cette nouvelle compétence jeunesse.

Parallèlement à cette démarche, un travail de dialogue et de concertation a été engagé au sein de plusieurs groupes (jeunes, élus, partenaires associatifs et institutionnels) afin de mettre en lumière les attentes des partenaires dans la définition et la mise en œuvre du PTJ.

Ainsi, le Projet Territorial de la Jeunesse s’appuie sur les acteurs du territoire, leurs connaissances du public jeunes, leurs pratiques et savoir-faire et vise essentiellement à :

instaurer le dialogue et le partage d’informations ;
mettre en évidence la richesse et les compétences des acteurs ;
partager des constats et proposer des réponses adaptées ;
améliorer des actions existantes et construire de nouvelles actions partenariales.

Cette démarche de co-construction a permis de dégager les axes prioritaires et objectifs opérationnels du Projet Territorial de la Jeunesse et de définir la tranche d’âge cible, les 11-16 ans.
Cette période de la pré-adolescence et de l’adolescence marque une volonté d’acquisition de l’autonomie, d’implication et de reconnaissance.
La durée du PTJ sera de 5 ans, de 2019 à 2023 et un premier volet opérationnel couvrira la période 2019-2021 et fera à son terme l’objet d’une évaluation.

Ainsi, le PTJ comporte 3 axes prioritaires d’intervention qui se déclinent en objectifs opérationnels :

  • Axe 1 : Communication et promotion
  • Axe 2 : Citoyenneté et engagement
  • Axe 3 : Ouverture sur le Territoire

Pour la mise en œuvre opérationnelle de ce PTJ, le conseil communautaire a notamment décidé de lancer un appel à projet annuel en direction des acteurs du territoire, qui pourront élaborer des propositions d’actions concrètes et innovantes permettant de répondre aux objectifs du PTJ.
Pour se faire, voici les deux documents à télécharger pour déposer un projet :
la note de cadrage
le dossier de demande de subvention

Date limite de retour des dossiers : vendredi 19 octobre 2018.